Autodidacte à la Guitare

Autodidacte à la guitare, un instrument pas aussi facile qu’on pourrai le croire.

Guitare facile Bordeaux Pessac Talence Bègles Mérignac Villenave-d'Ornon Floirac Cenon Lormont Gradignan Bouscat Eysines Bruges Cadaujac Léognan Cestas Quinsac Cenac

Comme tout instrument son évolution de jeu correspond à son histoire

Au cours de mon expérience passée jusqu’à aujourd’hui encore, j’ai pu constater que la guitare est finalement un instrument mal connu.

Avant de s’y intéresser de près, je pense qu’on a tous à l’esprit l’image d’un instrument sympa et facile d’accès avec lequel on va rapidement pouvoir faire des accords, chanter et pourquoi pas jouer dans un groupe assez rapidement. C’est effectivement l’image véhiculée par des groupes comme Nirvana par exemple dont l’art et l’esprit créatif s’est tourné vers quelque chose d’atypique, rythmé et stylé sans trop de difficulté technique avec une construction musicale simple et efficace.

Mais lorsqu’on aborde l’instrument directement soi même c’est une toute autre histoire… On se retrouve confronté aux difficultés liées à l’instrument et on ne sait pas comment faire pour les surmonter. En fait, sans le savoir, on fait le choix de ne pas s’intéresser à l’évolution historique de l’instrument qu’on aborde. C’est un peu comme si on prenait un violon pour la 1ère fois de sa vie et qu’on voulait tout de suite jouer de la musique irlandaise avec les accords et les rythmiques d’archet sans avoir d’abords appris à se positionner avec l’instrument pour jouer de façon détendue et plus correcte, sans avoir non plus pris le temps de prendre contact avec l’archet sur les cordes à vide (sans la main gauche dans un premier temps) pour développer un geste précis et correct tout en développant la sonorité. Et sans avoir appris non plus à placer les doigts de la main gauche progressivement au bon endroit pour jouer juste.

C’est exactement la même chose pour la guitare !

Pourtant comme pour tous les autres instruments, elle a connu au cours de son histoire une multitude de musiciens qui se sont penchés sur son cas et se sont creusés la tête pour savoir comment aborder au mieux cette bestiole à six cordes en écrivant pour elle des œuvres qui s’adaptent idéalement aux différents modes de jeu de l’instrument.

Mais malheureusement la musique classique écrite pour guitare est méconnue, même par une bonne partie des autres musiciens, pourtant experts et connaisseurs de la plupart des œuvres qui jonchent l’histoire de la musique. Il est bien évident que chaque instrument ayant ses spécificités propres, des compositeurs pris de passion par tel ou tel instrument, ont écrit des œuvres spécialement imaginées pour ceux là et on ne peut pas connaître les innombrables répertoires de ces compositions écrites pour violon seul par exemple ou pour flûte traversière etc… Pourtant, certaines œuvres phares pour guitare existent malgré tout dans l’imaginaire collectif du public, dépassant le simple cadre limité des musiciens expérimentés ou des mélomanes avisés.

Par exemple « jeux Interdits » (romance d’un compositeur anonyme rendue célèbre grâce au film et à l’interprétation de Naricisso Yepes et Alexandre Lagoya) ou encore le fameux Asturias (écris à l’origine pour piano par le compositeur espagnol Isaac Albéniz né en 1860 et rendu célèbre à la guitare grâce à la transcription du guitariste et compositeur Francisco Tarrega né en 1852). Aujourd’hui et depuis longtemps, ces œuvres pour guitare ne sont pas uniquement connue des musiciens évoluant dans le milieu classique mais aussi par un large public. De la même manière, quelques unes des célèbres œuvres de Chopin pour le piano sont clairement ancrées dans la mémoire collective.

Mais il n’en est pas de même pour la guitare car il existe d’innombrables œuvres tout aussi intéressante que l’Asturias et les Jeux Interdits qui sont tombés aux oubliettes … pourtant ces œuvres et les grands compositeurs qui les ont écrites ne manquent pas et constituent un répertoire infiniment riche et varié. La guitare classique est si mal connue que même certains professionnels de la musique s’imaginent que la pratique classique de cet instrument ne date que du début du XXème siècle, et dans leur imaginaire, ce sont de talentueux guitaristes espagnols qui ont repris des grands classiques pour les transcrire à la guitare, si bien que dans leur imaginaire depuis lors, les guitaristes tenteraient d’approcher ce style de musique avec un instrument inadapté. Pourtant la pratique de cet instrument existe depuis plusieurs siècles et s’est d’avantage affirmée à la fin du XVIIIème siècle, début XIXème, particulièrement dans les années 1790 environ, soit seulement quarante ans après la mort de Bach.

En effet, un grand nombre de compositeurs de l’époque ont fait évolué tout autant la pratique du jeu instrumental que les compositions polyphoniques spécifiques à l’instrument et ont suscité un véritable engouement pour la guitare au début du 19ème siècle.

Et contrairement à l’idée qu’on pourrait s’en faire, c’est beaucoup plus facile d’aborder la guitare en suivant l’évolution de jeu proposé par ces compositeurs plutôt que de vouloir directement placer et enchaîner des accords pour s’accompagner quand on n’a encore jamais touché une guitare de sa vie ou bien quand on s’y essaie (depuis longtemps pour certains) sans être satisfait du résultat visé.

Pour marque-pages : Permaliens.